LACTARIUS LIGNYOTUS  fries

ÉCOLOGIE :

Plusieurs exemplaires trouvés le 25 juillet 2001 dans une forêt de conifères (épicéas ) entre Le Russey et les guignots. Sortie avec G. Moyne, P. Chaillet et Maryse, J. Bergeon, J. Petit et son épouse. 

CHAPEAU :

30-50 mm. D’abord convexe, puis étalé et enfin déprimé faiblement. Toujours muni d’un mamelon assez aigu. Marge vite cannelée. Revêtement sec un peu chagriné et finement velouté d’un brun rougeâtre très sombre, presque noir puis s’éclaircissant dans la vieillesse.

LAMES :

Blanches puis crème et enfin crème jaune. Le contraste entre la couleur sombre du chapeau et du stipe et celle des lames est frappant. Moyennement serrées larges jusqu’à 4 mm. Un peu fripées à la vieillesse.

STIPE :

75-90x7-9 mm. Concolore au chapeau dans une grande partie supérieure puis plus clair, brun jaune et enfin pratiquement blanc à la base. Finement velouté, ridé voire sillonné. Typiquement marqué sous les lames par une dent assez longue. Souvent courbé ou tordu, de diamètre régulier ou à peine aminci vers la base ou au contraire un peu renflé. La base pâle peut en outre être subtilement gouachée de rose.

CHAIR :

Blanche, se lavant de rose orangé dans la base mais beaucoup moins que les autres lactaires de ce groupe. Parfois brun orangé dans les endroits attaqués par les vers. Odeur agréable mais peu reconnaissable. Saveur douce mais un peu amère.

MICROSCOPIE :

Spores : 8-9,5x8-9,5 rondes à subrondes nettement verruqueuses, verrues souvent densément reliées.

OBSERVATIONS :

Un des plus beaux lactaires de nos forêts facilement reconnaissable à sa couleur brun noir, ses lames blanches et le filet qui les prolonge.