Lactarius scrobiculatus Fr.

ÉCOLOGIE :

Trois exemplaires trouvés le 24 juillet 2004 dans un bois d’épicéas au bois Rodolphe avant les arbres remarquables sur la gauche, en face de la place à Placidus. Terrain calcaire à tendance acidifiée. Herbier : LACT24070401

CHAPEAU :

105 mm & +. Convexe creusé au centre puis étalé et déprimé sans excès. Marge irrégulière, flexueuse à vaguement festonnée. Revêtement sec d’un ocre jaune assez lumineux au frais mais vite ocre jaune plus terne après la cueillette, avec des taches confuses de brun orangé. Ruguleux et un peu fibrilleux vers la marge mais jamais franchement poilu.

LAMES :

Pas très larges vers 4-5 mm pour un exemplaire de 10 mm de chapeau, assez serrées, subdécurrentes, crème.

STIPE :

Plutôt court et trapu, ex : 45x22 mm. Régulier à un peu rétréci vers la base. Blanc puis brunissant par le bas. Marqué d'un fort lacis de scrobicules peu profondes mais nombreuses, donnant par endroits une impression de veines anasthomosées. Vite caverneux.

CHAIR :

Blanche, mais brunissant dans les tiquetures d’insectes. Sans odeur notable, piquante. Latex abondant blanc et instantanément d’un jaune lumineux au contact de l’air.

MICROSCOPIE :

Spores de 8-9,5x7-8 µm, elliptiques à arrondies avec ornementation assez haute et assez nettement réticulée.

OBSERVATION :

On peut hésiter entre scrobiculatus et intermedius, deux espèces très proches. Macroscopiquement, les caractères semblent plus correspondre à intermedius mais, si on en croit M. marcel Bon (DM 40), la sporée subréticulée plaide incontestablement pour scrobiculatus.