Melanoleuca pseudoevenosa Bon

ÉCOLOGIE :

Trouvé par Michel Corgini le 13 avril 2004 dans l’herbe d’un près en bordure de haie de frênes et épines blanche. Environs de Baume-les-Dames.

CHAPEAU :

25-65 mm. Obtusément convexe à plan convexe mais gardant souvent un mamelon bas et obtus. Marge typiquement enroulée longtemps. Revêtement mat en général mais par endroits plus ou moins laqué voire aussi comme micacé et rappelant celui de certains clitocybes. Gris pâle mais vite gris brun jaunâtre et se tachant de gris brun foncé fuscescent.

LAMES :

Jusqu’à 5 mm. Assez serrées, adnées à longuement accrochée, parfois déchirées au niveau du pied et alors dessinant un pseudocolarium «  artificiel ». D’abord blanchâtre puis devenant gris à gris brun jaunâtre pâle. Arête plus pâle, irrégulière, déchirée voire profondément fendue. Sporée blanche.

STIPE : 

40-65x4-10 mm. Assez régulier sauf au somment et à la base où il peut s’élargir. Droit ou courbé à un peu tordu. Parfois compris en largeur au sommet. Un peu fibreux voire finement méchuleux vers le bas. D’abord blanc puis se salissant de brun sale sauf à la base qui reste blanc pure et finement strigueuse.

CHAIR :

Blanche et peu changeante mais grisâtre dans le chapeau sous le revêtement et gardant une ligne blanche épaisse d’un ou 2 mm. Odeur aromatique très nette mais peu définissable ( herbacée avec peut-être une composante poivrée rappelant Pseudoclitocybe cyathiformis). Saveur douce et assez agréable.

MICROSCOPIE :

Spores : 8,5-11x5-6,5 µm, elliptiques et finement verruqueuses, amyloïdes. Basides 4 sp vers 40x8 µm. Cystides en poil d’ortie, mucronées ou non ( ex : 60x3-8 µm). Epicutis formé d’hyphes plus ou moins enchevêtrées de 5-6 µm d’épaisseur, terminé par des articles de 2 µm d’épaisseur, parfois dressés.

OBSERVATION :

Merci à M. Marcel Bon pour ses précieux conseils.